Sciences et Entrepreneuriat : Votre magazine des innovations entrepreneuriales, des découvertes et des applications scientifiques.
Notre Mission : Promouvoir et accompagner la Recherche, Développement et l’Innovation en Afrique


Le Ghana déclare ses premiers cas de maladie à virus Marburg

Epidémie, virus, Marburg

Le Ghana déclare ses premiers cas de maladie à virus Marburg

Selon le site de l'OMS Ghana, le pays vient de connaître ses premiers cas de maladie à virus Marburg après que le laboratoire d’un Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) ait confirmé que les deux patients décédés et sans lien de parenté - qui présentaient des symptômes tels que la diarrhée, la fièvre, les nausées et les vomissements - sont morts de la maladie à virus de Marburg.

"Le premier cas était un homme de 26 ans qui s'est présenté à l'hôpital le 26 juin 2022 et est décédé le 27 juin. Le second cas était un homme de 51 ans qui s'est présenté à l’hôpital le 28 juin et est décédé le même jour. Les deux cas ont été traités dans le même hôpital à quelques jours d'intervalle.

Plus de 90 contacts, dont des travailleurs de la santé et des membres de la communauté, ont été identifiés et sont suivis.

La maladie à virus Marburg est une fièvre hémorragique virale hautement infectieuse de la même famille que la maladie à virus Ebola, plus connue. C'est seulement la deuxième fois que cette zoonose est détectée en Afrique de l'Ouest.

La maladie à virus Marburg est transmise aux humains par les chauves-souris frugivores et se propage parmi les humains par contact direct avec les fluides corporels des personnes infectées, les surfaces et les matériaux souillés. La maladie commence brusquement, avec une forte fièvre, des maux de tête sévères et des malaises. De nombreux patients développent des signes hémorragiques graves dans les sept jours. Les taux de létalité ont varié de 24 % à 88 % lors des épidémies précédentes, en fonction de la souche virale et de la prise en charge des cas.

Bien qu'il n'existe pas de vaccins ou de traitements antiviraux approuvés pour traiter le virus, les soins de soutien – réhydratation par des liquides oraux ou intraveineux – et le traitement des symptômes spécifiques, améliorent la survie. Une série de traitements potentiels, notamment des produits sanguins, des thérapies immunitaires et des traitements médicamenteux, sont en cours d'évaluation."
Source : https://www.afro.who.int/fr/countries/ghana/news/le-ghana-declare-la-toute-premiere-epidemie-de-la-maladie-virus-marburg-0