Leçon de CUBE N°8

L'ARGENT, CE QUE FONT LES RICHES

Leçon de CUBE N°8

L’argent, que font les riches ?

 

En vérité, les riches ne détiennent pas des actifs à cours variable, comme l’argent en banque. Ils investissent leur argent dans des actifs réels (achat immobilier, achat d’actions dans une banque, création d’une structure financière, investissement dans des entreprises cotées en bourse…) tout en laissant les pauvres « actuels » se débrouiller pour continuer à nourrir le système et à détenir des dépôts dans des banques qu’ils auront créées. Les riches ont compris très tôt, qu’avoir beaucoup d’argent en banque n’est pas synonyme de richesse. En effet, sur vos comptes vous épargnez juste du pouvoir d’achat. Si jamais, et cela arrive plus souvent qu’on le croit, une monnaie perd sa valeur, vous aurez beau avoir des millions sur vos comptes en banque, cela ne servira à rien et dans l’histoire, les bonnes gens ont parfois acheté une ou deux baguettes de pain avec des « millions ». Vous irez alors au marché avec une brouette ou un camion rempli d’argent, mais c’est à peine si vous reviendrez avec un savon et un petit poisson. Être riche est différent d’avoir de l’argent sur son compte en banque.

Depuis quelques années, j’accompagne des jeunes et femmes à élaborer des projets d’entreprises et très vite ils se rendent compte qu’ils sont à la merci d’une part de la Banque et de l’Etat de l’autre, deux systèmes qui leur prennent le peu d’argent qu’ils ont. La Banque au travers du système expliqué précédemment dans la Leçon N°7 (https://www.saeicube.com/actualite/29/show) et l’Etat au travers de l’Impôt.

Lors des projections financières, il se passe toujours un truc, la plupart bloque et trouve anormal qu’ils aient à payer autant d’impôt sur « leur » projet à l’Etat alors que ce dernier ne les avait même pas soutenus quand ils en avaient fait la demande ou quand ils en avaient besoin. Je les vois alors penser à des moyens de réduire ces impôts coûte que coûte. Ils en oublient parfois même de concentrer leur énergie sur la production, et passent toute leur journée à réfléchir à comment payer moins d’impôts ou ne pas en payer du tout. C’est là que je me permets de leur expliquer qu’ils ne peuvent pas y échapper et je leur montre la grande chance qu’ils ont d’être des entrepreneurs et non des employés.

En effet, quand vous êtes un simple employé, vous avez à payer des impôts et des taxes, sur votre voiture, sur la maison où vous habitez, sur le fait que vous recevez un salaire mensuel, sur le fait que vous êtes classés dans une catégorie de salariés… vous payez même des taxes parce que vous avez reçu une augmentation de salaire ou des primes en tant que bon employé du mois. Vous payez des taxes en allant acheter le produit d’une entreprise. Vous payez des impôts pour préparer une caisse de retraite, pour faire face à des accidents de travail ou autre. Un employé qui a de l’avancement, donc une augmentation de son salaire brut, voit également ses impôts augmenter et tandis que vous vous permettez de relever votre niveau de vie, en réalité un calcul simple vous ferait comprendre que dans la réalité, vous n’avez pas une très grande augmentation, alors que votre employeur, le propriétaire de l’entreprise commence à devenir réellement riche. Ce dernier peut pour certains impôts les déduire automatiquement de votre salaire et ne vous donne en réalité que le reste.

Le but de cet exposé n’est pas de faire une tribune pour décider de ce qui est bien ou pas, ou s’il faut consolider ou non certains « héritages » de la colonisation, tels que l’impôt ; l’objectif ici est de comprendre comment fonctionne le système et quelles sont les solutions en face.

En plus de vingt ans d’études primaires, secondaires et supérieures, je n’ai jamais au grand jamais appris comment gagner de l’argent ou comment gérer de l’argent. Or à bien y réfléchir, la « vie adulte » tourne complètement autour de cela. Gagner de l’argent et le gérer. Et dans l’idéal j’aimerais apprendre, si cela existe, une solution pour ne pas payer des impôts ou en payer le moins possible, une solution pour gagner plus d’argent, en dépenser moins, me permettre des voyages, des divertissements, sans pour autant me retrouver à la fin du mois totalement fauché parce que je me suis permis un week-end en dehors de mon quartier de travail.

La solution est proposée par les riches eux-mêmes. Cela demande énormément d’efforts au début, mais une fois que vous l’avez maîtrisée, tout devient facile. Les riches payent moins d’impôts pour trois raisons principales : ils sont entrepreneurs, ils connaissent la différence entre un vrai et faux actif et pour finir, ils connaissent très bien les lois et savent en user pour leurs biens. Si eux-mêmes ne font pas tout cela, ils s’entourent de personnes qui les aident à faire tout cela. Et c’est ce que chacun de nous doit faire.

Comme il est écrit : nul n’est censé ignorer la loi. Ce qui est important ici, ce n’est pas de connaître les centaines de textes de lois, les articles, les décrets, les circulaires existants dans le système juridique de votre pays. L’idée est que vous devez connaître les plus utiles, vous-mêmes ou des gens qui peuvent vous aider à utiliser les parties de la loi que les riches utilisent pour payer moins d’impôts, tout en devenant plus riches.

La deuxième chose et raison pour laquelle tout le monde devrait devenir entrepreneur est que seul un entrepreneur peut utiliser ses dépenses comme charges déductibles, avant imposition. Les riches transforment leurs dépenses personnelles en charges d’entreprise, qui ne sont donc plus imposables dans une large mesure.

Et pour finir, tout le monde doit comprendre la différence entre un actif et un passif, qui est en réalité très simple. Un actif c’est un investissement qui fait rentrer de l’argent et un passif est une dette ou tout ce qui fait sortir de l’argent de votre poche. Si vous êtes employé, vous accumulez encore et encore des passifs. Votre maison, votre voiture, la nourriture, la santé, presque tout devient pour vous un passif. Une raison de plus pour que vous soyez un entrepreneur. D’abord un vrai entrepreneur comprend non seulement la différence entre un actif et un passif, mais il va encore plus loin et sait repérer un actif réel et un actif déguisé. Un actif déguisé ce sont des investissements qui, à première vue, semblent améliorer votre condition sociale, mais qui, mal négociés, sont en fait de gros passifs.

Un exemple commun : une voiture. Tout d’abord un employé fait généralement un emprunt ou un crédit pour payer une voiture. Cela semble au début un bon investissement, mais bientôt, avant même que vous n’ayez fini de payer votre dette à votre banque ou à votre employeur, la voiture tombe en panne, des réparations coûteuses, et même quand elle roule, vous avez à y mettre de l’essence chaque jour. Pire encore quand vous vous êtes rendus compte que c’est un poste de dépense terrible, il ne vous est pas aisé de faire marche arrière et d’acheter une moto ou un vélo. Qu’est-ce que les gens vont dire ? Et si vous êtes assez courageux pour le vendre, vous vous rendez compte qu’elle n’a plus aucune valeur.

Un entrepreneur comprend tout cela, mais s’il n’a pas le choix et qu’il doit forcément acheter une voiture, étant propriétaire de l’entreprise, il a légalement le droit de mettre les dépenses occasionnées par la voiture dans les charges de fonctionnement de l’entreprise.

70% des milliardaires sur terre sont des entrepreneurs, qui se sont faits à la sueur d’un travail intelligent. Ce sont des personnes qui n’ont pas hérité de leur richesse, mais au contraire ont créé, par un dur engagement, de la richesse, des milliers d’emplois, des produits et services à haute valeur ajoutée pour leurs communautés et contribuent chaque jour à créer d’autres riches et donc à diminuer la pauvreté sur la terre, contrairement aux clichés qui circulent.

J’avais une connaissance qui s’était mariée et tout le monde semblait heureux pour lui. Des félicitations pleuvaient à gauche et à droite. Moi aussi sincèrement, je lui ai écrit « Courage, j’espère que ça ira ». Tout le monde s’est étonné et certains même m’ont pris à part pour me dire que je n’aurais pas dû dire cela, et que ce n’était pas bien de faire ci et ça. En fait, je n’avais rien contre le fait qu’il se soit marié, j’étais juste triste pour lui parce qu’il s’était marié en ce moment, sans aucune éducation financière et que bientôt, il allait tomber dans le même piège que tout le monde.

Quelques temps après, il m’écrivait pour me demander de lui prêter de l’argent afin de lancer un projet. Je n’en avais pas et même si j’avais de l’argent en ce moment je ne suis pas certain que je lui en aurai donné. Ce n’est pas de la méchanceté, c’est juste que je savais qu’il n’avait aucun système qui fonctionnait, il n’avait aucune éducation financière et qu’il allait se mettre dans des dettes, n’arrivera pas à me payer et bientôt nous ne serons plus amis. Je ne prête jamais d’argent à des amis. Si j’en ai, je t’en donnerai, mais si tu ne fais aucun travail régulier, ou que tu n’es pas plus riche que moi, je suis convaincu que tu ne serais pas à même de me rembourser.

Tout au long de mon parcours entrepreneurial, bien qu’émaillé plus d’échecs que de réussites, je pense tout de même avoir acquis quelques notions et cela m’attriste quand je me rends compte que la majorité de ceux qui m’appellent, ne me demandent pas « comment gagner » de l’argent, mais préfèrent plus « demander des dons ou des prêts en argent ».

Urbain AMOUSSOU _ Extrait de Trente ans et toujours entrepreneur