Leçon N°2 : L'ENGAGEMENT

Les 30 engagements de l'Entrepreneur

Leçon de CUBE 2 : L’engagement

Les 30 engagements de l’entrepreneur - Extrait de "Trente ans et toujours entrepreneur- Urbain AMOUSSOU"

« S’arrêter est bien difficile quand on croit être dans le bon chemin. » Sénèque, vers 64 ap. J.-C.

Je pense que nos parents ne nous enseignent que ce qu’ils connaissent. C’est la raison pour laquelle j’ai, en grandissant, arrêté d’en vouloir à mes parents. Ils sont eux-mêmes les enfants de leurs propres parents et ainsi de suite. Mon père avait appris de son père que pour être un homme, il faut trouver un emploi plus ou moins bien rémunéré et y consacrer toute sa vie. Mon père a réellement fait de son mieux et ma mère l’a accompagné toute sa vie, mais ils n’ont pas voulu aller au-delà de ce qu’on leur avait enseigné et ce que la société imposait comme norme.

Leur engagement envers leurs parents a été d’être aussi travailleur que possible, être les meilleurs « employés » de leur génération et quand je pense à mes parents, à mes oncles, tantes… je pense sincèrement qu’ils ont tenu leur engagement et ils ont fait de leur mieux pour nous mettre dans ce contrat.

Si bien qu’être entrepreneur, décider de travailler pour ne plus avoir à travailler toute sa vie, rechercher sa propre liberté, changer le monde en créant sa vision, est pour beaucoup une « nouvelle dispensation » au regard du temps de nos parents. Décider de devenir entrepreneur, c’est « sortir de la boîte ou carrément la brûler ». Et c’est ainsi pour l’instant. Il arrivera surement un moment où être entrepreneur sera la norme, mais actuellement dans nos milieux, être entrepreneur est encore perçu par nos parents comme le dernier recours quand on n’arrive pas à trouver un emploi.

Et dans ce sens, nous devons, notre génération, prendre de nouveaux engagements.

Je reçois presque chaque jour des candidatures de jeunes qui aimeraient se faire accompagner pour devenir entrepreneur et à la question pourquoi ils veulent devenir entrepreneur, ils répondent souvent : « Je n’ai pas trouvé un emploi ». Je leur réponds alors qu’ils feraient mieux de prendre les trois à cinq prochaines années, de se consacrer à devenir extrêmement bon dans un domaine donné et de retourner sur le marché de l’emploi et ils trouveront sans aucun doute un emploi décent. L’entrepreneuriat et la quête d’emploi demandent des engagements différents.

Cette réponse décourage plusieurs, mais la vérité est que monter une entreprise de A à Z et en faire une réussite demande un engagement tel que celui qui a un mental d’employé ne peut et ne doit pas devenir un entrepreneur. Il va échouer. Avoir un mental d’employé c’est penser qu’à la fin de chaque mois, tu auras un salaire, ou croire que créer une entreprise signifie que tu vas te faire de l’argent rapidement dans l’année et les mois qui vont suivre. Avoir un mental d’employé c’est de penser que tu vas lancer une entreprise et croire que quelqu’un d’autre va t’aider à réussir et à en faire une structure générant des bénéfices. Alors que dans la réalité vous passez les trois à cinq premières années à payer les autres, sans avoir et sans pouvoir vous payer vous-mêmes.

Être un entrepreneur est un engagement que plusieurs jeunes ne comprennent pas. Être entrepreneur c’est à l’image du plus grand engagement social que nous connaissons, le mariage et souvent les sacrifices demandés par l’entrepreneuriat sont au-delà de ceux du mariage.

L’entrepreneuriat a ses exigences, ses engagements, un contrat à signer avec des clauses, notamment :

1. Avoir la foi qu’au travers de l’entrepreneuriat vous pouvez changer votre vie et celle des autres et se battre chaque jour pour cela.

2. Aimer votre projet plus que tout.

3. Démontrer votre amour au travers des actions que vous posez.

4. Prendre soin de votre entreprise dans les bons et mauvais moments et plus encore dans les mauvaises périodes.

5. Trouvez d’autres entrepreneurs avec lesquels partager vos peines et vos joies

6. Fêtez chaque victoire, aussi insignifiante, soit-elle, car les moments difficiles seront les plus nombreux

7. Avoir le courage de prendre les décisions difficiles et les assumer

8. Savoir que votre projet a des exigences auxquelles vous devez souvent céder 

9. Apprendre à être patient car les moments difficiles seront les plus nombreux, 312 jours sur les 365.

10. Vous ne serez pas toujours à la hauteur, c’est normal. Il y aura des moments où vos défauts ressortiront en public, c’est aussi normal.

11. Faites vous plaisir, de petites choses qui vous redonnent le sourire, et ceci chaque jour.

12. Devenez entrepreneur dans votre projet de vie, les autres projets ne sont que des véhicules sur la route. Ne confondez pas véhicule et destination.

13. Apprenez à demander de l’aide quand rien ne va.

14. Votre entreprise doit devenir la chose la plus importante de votre vie. Mais sachez que votre équipe est composée d’humains.

15. Si vous échouez n’en faites pas un drame, essayez encore et encore et encore jusqu’à ce que vous réussissiez.

16. Si vous avez peur d’un projet ou d’essayer quelque chose de nouveau, c’est que cela en vaut la peine. Analysez les risques et essayez, vous ne le regretterez pas. Du moins pas autant que si vous n’avez pas essayé.

17. Vous devez accepter votre environnement. Il n’est ni bon, ni mauvais, c’est l’écosystème dans lequel vous évoluez, vous ne pouvez pas toujours le changer, mais vous pouvez l’accepter et croître dedans.

18. Si votre entreprise ne vous apporte pas une petite joie, au moins une fois par semaine, alors sachez que vous vous êtes trompé de chemin. Asseyez-vous et reposez les bases.

19. Avoir une entreprise c’est construire une famille et ainsi votre équipe en devient le centre.

20. Il est important de penser à son bien-être en premier, ce n’est pas égoïste, cela vous permettra de mieux donner aux autres.

21. Si vous réussissez n’oubliez pas que c’est une chance et que la majorité échoue. Soyez donc reconnaissant.

22. La nuit porte conseil certes, mais ne reportez pas les problèmes que vous pouvez résoudre dans l’immédiat

23. Les changements sont la base de la vie, mais n’oubliez pas ce pourquoi vous vous êtes lancés.

24. Sachez que vous ne pouvez pas tout faire et une seule idée suffit parfois pour bâtir une entreprise qui vous nourrira et nourrira des générations et des générations qui suivront. Et donc ne laissez pas votre créativité vous emporter dans toutes les directions.

25. Faites attention à votre égo quand les choses commenceront à bien aller, il sera votre plus grand adversaire.

26. Sachez qu’être entrepreneur, c’est réaliser sa mission sur terre. Ne vous trompez pas de mission.

27. On travaille pour être libre. Votre projet demandera de l’attention, du temps, du travail, mais sachez profiter de la vie et vous dégager des moments de pure liberté, vous n’en deviendrez que plus productif.

28. Chaque jour vous avez le devoir, l’obligation de poser une action, un geste pour faire croître votre entreprise. Faites ceci chaque jour.

29. Les plus grands entrepreneurs, ceux qu’on n’oublie pas, c’est ceux-là qui ont changé la vie des autres, après avoir changé pour eux-mêmes.

30. Pour ceux qui hésitent encore à se lancer dans l’entrepreneuriat ou ont peur de se lancer, sachez qu’il y a dans nos cimetières des « morts, des regrettés et des disparus ». Or, être entrepreneur, c’est vivre plus que les autres et devenir inoubliable, car vous créez le futur que vous voulez et de meilleurs futurs pour toute le monde.